Mardi 12 juin - Vendredi 15 juin


Bienvenue au dialogue sur le lac Ontario et le fleuve Saint-Laurent.

La Commission mixte internationale (CMI) a été créée par le Traité des eaux limitrophes de 1909 pour aider le Canada et les États-Unis à gérer l’utilisation des eaux qu’ils partagent. Dans les années 1950, la CMI a approuvé l’aménagement et l’exploitation d’un complexe hydroélectrique sur le Saint-Laurent, entre Cornwall (Ontario) et Massena (New York), afin de permettre la production d’hydroélectricité et la navigation maritime et d’assurer au lac Ontario une protection contre les inondations.

La CMI invite tous les intéressés à participer au dialogue consacré à la démarche en cours d’élaboration pour régulariser les débits dans le système du lac Ontario et du fleuve Saint-Laurent. La nouvelle démarche redonnera au système des niveaux et des débits plus naturels afin d’améliorer les conditions d’environnement, en particulier du lac Ontario, tout en préservant l’essentiel des avantages économiques de l’actuel régime de régularisation. La CMI prendra en considération les commentaires formulés dans le cadre du dialogue avant de finaliser sa proposition officielle et de programmer des audiences publiques sur la nouvelle démarche.

Objectif global du dialogue

Près de 12 millions de personnes vivent dans le bassin du lac Ontario et du fleuve Saint Laurent (LOFSL), et le bassin est l’objet d’intérêts multiples, notamment pour les collectivités riveraines, la navigation de plaisance, la navigation commerciale, la production d’hydroélectricité, les utilisations municipales et industrielles de l’eau et l’environnement. Les niveaux et débits d’eau fluctuent selon le bon vouloir de Dame Nature, mais la régularisation de l’écoulement par le barrage hydroélectrique international a aussi son influence. Les participants au dialogue sont invités à débattre de la nouvelle démarche de régularisation proposée, qui modifierait les niveaux et les débits et toucherait les divers intérêts qui gravitent autour du lac et du fleuve.

Débattre des enjeux de la nouvelle approche proposée avec des spécialistes et des parties prenantes de l’ensemble du système LOFSL.

Les résultats visés comptent les suivants :

  • Résolution, dans toute la mesure du possible, des questions en suspens.
  • Meilleure compréhension des enjeux par tous les participants, y compris la CMI, les gouvernements et les parties prenantes dans l’ensemble du système LOFSL.

Nous vous invitons à vous inscrire ici afin de participer au dialogue Web.